Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 9.djvu/338

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[tympan]
— 335 —

Si, à la place des corbeaux D, nous plaçons deux goussets de pierre E se contre-butant en F, il est évident que le linteau est complètement soulagé, que sa hauteur entre lits peut être singulièrement réduite au profit du tympan.

Tympan.et.corbeaux.png


C’est en raisonnant ainsi, que l’architecte auteur du portail méridional de l’église de Saint-Séverin à Bordeaux a dû procéder (fig. 3). Le linteau de cette porte est en effet réduit à la hauteur d’un bandeau. Au-dessous, les corbeaux sont remplacés par une arcature trilobée avec demi-tympans couverts d’une délicate sculpture de ceps de vigne au milieu desquels se jouent des oiseaux. Une inscription qui donne la date de cette porte (1247) pourtourne l’orle du trilobe. Au-dessus se place, dans le linteau, le bas-relief du Jugement dernier ; puis dans le tympan supérieur, le Christ assis sur un trône, montrant ses plaies, assisté des deux anges qui portent les instruments de la passion, et imploré par la Vierge et par saint Jean. Dans les voussures, des cordons de feuillages, les martyrs et les vierges. Sur les jambages en ébrasement, et développés latéralement entre les colonnettes, dans la hauteur, des demi-tympans de l’arcature, les Apôtres, l’Église et la Synagogue.

Cette porte est accompagnée de deux arcades aveugles avec tympans dans lesquels sont figurées des scènes de la vie de saint Séverin. L’ensemble de cette composition, que donne la figure 3, est fort remarquable et produit un grand effet. En A nous présentons, à une grande échelle, l’un des demi-tympans du trilobe, d’un dessin à la fois original et gracieux. La sculpture en est plate, en façon de broderie, mais délicatement traitée, et devait produire tout son effet, avant que ce portail eût été abrité sous un porche plus récent. Le programme est d’ailleurs celui de beaucoup de portes d’églises ; on voit cependant que l’architecte, grâce à ce développement des corbeaux supportant le