Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 9.djvu/198

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[tourelle]
— 195 —

quarts du cylindre en porte-à-faux étaient facilement reliés au quart engagé dans l’angle, mais encore fallait-il que ce quart engagé fût, à lui seul, aussi lourd que les trois quarts en porte-à-faux ; et c’est pourquoi les murs des tourelles en encorbellement sont très-minces, souvent évidés, et présentent une section horizontale analogue à celle tracée en D dans notre figure 5.

Plan.tournelle.en.encorbellement.2.png

    fermer quelque trésor. Il serait tout aussi dangereux de faire remplir de maçonnerie les prétendues cachettes.