Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 8.djvu/463

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[stalle]
— 460 —

Parmi les plus anciennes stalles françaises, il faut citer celles de la chapelle de Notre-Dame de la Roche (Seine-et-Oise), de beaux fragments dans la cathédrale de Poitiers et dans l’église de Saulieu. Ces boiseries datent du milieu du XIIIe siècle, et elles nous donnent une idée, celles de Notre-Dame de la Roche notamment, qui sont entières, de ce que devaient être les stalles de nos cathédrales de Chartres, de Bourges, de Paris, de Reims, des églises abbatiales de Saint-Denis, de Saint-Remi de Reims.

Stalles.Notre.Dame.de.la.Roche.png

Examinons donc d’abord ces stalles de la chapelle de Notre-Dame de la Roche, fort bien gravées par M. Sauvageot[1]. Ces stalles sont à deux rangs, stalles hautes et stalles basses. Les stalles hautes ne possèdent qu’un dorsal, sans dais, mais avec jouées au-dessus de chaque accoudoir, comme pour séparer entièrement les religieux. D’axe en axe, les accoudoirs ont 0m,64. Cette mesure varie peu et ne dépasse pas 0m,70.

    band, l’Architecture du Ve au XVIIe siècle, et les arts qui en dépendent, t. IV). Ces stalles paraissent dater du milieu du XIIe siècle. Elles sont fort grossières et à l’état de fragments.

  1. Chapelle de Notre-Dame de la Roche, par MM. Sauvageot frères, Paris, Morel, 1863.