Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 8.djvu/300

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[serrurerie]
— 297 —

multiplicité affame le fer et provoque souvent des brisures. Les portes de l’église de Saint-Martin, à Angers, sont garnies encore de fausses pentures qui, comme travail de forge et de soudure, sont une œuvre assez remarquable. La figure 6 donne l’une de ces fausses pentures.

Penture.porte.eglise.Saint.Martin.Angers.png


Il n’est pas fort aisé de souder le cercle milieu avec les quatre branches de la croix. Ces bandes ont été battues à chaud l’une sur l’autre, puis découpées à l’étampe et au burin. En A est la section faite sur ab, et en B le détail d’une des feuilles extrêmes C. Quand il s’agit de souder ainsi deux pièces de fer croisées ou rapportées l’une sur l’autre, on fait chauffer au rouge cerise la pièce du dessous et au rouge blanc la pièce du dessus, puis on martèle à petits coups d’abord, et à coups plus forts à mesure