Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 8.djvu/215

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[sculpture]
— 212 —

ture gothique, que dans la construction du chœur de la même église, c’est-à-dire vers 1190.

Chapiteau.salle.capitulaire.Vezelay.png

Le mouvement d’art ne se produit pas de la même manière à Saint-Denis, en France. C’est en 1137 que l’abbé Suger commence la construction de l’église abbatiale, dont nous voyons encore la basse œuvre du tour du chœur et le narthex. L’édifice fut élevé en trois ans et trois mois, il était donc achevé en 1141. Or, si la structure de l’église abbatiale de Suger est complétement gothique[1], l’ornementation incline à peine, et comme passagèrement, à imiter la flore.

C’est en 1128, avant le règne de Zenghi, que les Francs, comme les appelaient les auteurs arabes, sont arrivés à l’apogée de leur puissance en Orient : « L’empire des Francs, dit l’auteur de l’histoire des Atabeks[2], s’étendait, à cette époque, depuis Maridin et Schaiketan en Mésopotamie, jusqu’à El-Arisch, sur les frontières de l’Égypte ; et de toutes les

  1. Voyez, à ce sujet, les deux excellents articles de notre ami si justement regretté, M. Félix de Verneilh, dans les Annales archéologiques, t. XXIII, p. 4 et 115.
  2. Voyez les Extraits des historiens arabes relatifs aux guerres des croisades, par M. Reinaud, 1829.