Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 8.djvu/210

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[sculpture]
— 207 —

Voici (fig. 44) des chapiteaux jumelés du tour du chœur de Saint-Martin des Champs, à Paris, dont la sculpture atteint à la hauteur d’un art complet.

Chapiteau.choeur.Saint.Martin.des.Champs.Paris.png


Certes, on retrouve bien là des éléments byzantins, mais non de cet art byzantin des monuments de Syrie. Cette sculpture rappellerait plutôt celle des diptyques et des reliures d’ivoire, l’orfèvrerie byzantine. Le sentiment de la composition est grand, clair, contenu. Dans des fragments déposés à l’église impériale de Saint-Denis, à Chartres, à l’église de Saint-Loup (Marne), dans quelques édifices du Beauvoisis, on retrouve ces mêmes qualités. Il n’est pas besoin de faire ressortir les différences qui distinguent cet art des arts romans du Midi et du Centre ; ces derniers, quelle que soit la beauté de certains exemples, restent à l’état de tentatives, ne parviennent pas à se développer complétement.