Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 8.djvu/190

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[sculpture]
— 187 —

ces rudiments d’art introduits au nord et à l’ouest de la France pendant les premiers siècles du moyen âge, par les derniers venus entre les grandes émigrations aryennes, était plus facile à opérer qu’entre cet art byzantin et l’art gallo-romain.

Sculpture.corniche.Notre.Dame.la.Grande.Poitiers.png


Aussi, dans les monuments du Poitou et même de la Normandie, le byzantin s’empreint souvent de cet art que nos voisins appellent saxon, tandis qu’il ne conserve que de bien faibles traces de l’art romain local. La fusion entre ces deux premiers éléments se fait de manière à composer presque un art original.

Ce chapiteau (fig. 35), provenant de la nef de l’église Saint-Hylaire de Melle (Deux-Sèvres), est un de ces exemples où les trois éléments se re-