Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 6.djvu/195

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[lucarne]
— 192 —

avec la devanture ; sur ces planches était posé le plomb, qui formait bourrelet sur le devant et sur les côtés, ainsi que l’indique le détail G. D’autres feuilles de plomb revêtaient la devanture et les jouées, compris leur épaisseur. Les bois étaient forts de 0,15 c. à 0,25 c. d’équarrissage, et nettement coupés.

Illustration fig5 6 200.png

On voit apparaître cependant, au XIVe siècle, des lucarnes en charpente d’une assez grande dimension, quelquefois divisées en deux baies par un meneau. Les combles de la cathédrale d’Autun en ont conservé quelques-unes qui datent de la fin du XIVe siècle et sont d’une assez belle forme (6) ; le bois de ces lucarnes est toujours resté apparent et est abrité par un comble en tuile très-saillant. Ces lucarnes étaient faites pour être fermées, au-dessous du linteau, par des volets avec vitrages s’ouvrant en dedans ; le gâble restait ouvert.

L’église de Notre-Dame de Châlons-sur-Marne a conservé, sur la croupe de l’abside, une jolie lucarne recouverte de plomb, avec épi et girouette (7). On voit encore, sur les grands combles de la cathédrale de Reims, des lucarnes qui datent du XVe siècle, mais qui sont aujourd’hui défigurées par de nombreuses restaurations. Ces lucarnes sont, de même