Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/77

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[donjon]
— 75 —

pour commander les dehors de la forteresse du côté attaquable, pour protéger les défenses du château lui-même. Le diamètre de l’énorme tour, non compris le talus inférieur, a trente mètres cinquante centimètres hors œuvre ; sa hauteur, du fond du fossé dallé au sommet, non compris les pinacles, est de cinquante-cinq mètres.

Plan.donjon.Coucy.png

Voici (35) le plan du rez-de-chaussée du donjon de Coucy. La poterne est en A ; c’est l’unique entrée défendue par un pont à bascule très-adroitement combiné (voy. Poterne ), par un mâchicoulis, une herse, un ventail barré, un second ventail au delà de l’entrée de l’escalier et une grille. Une haute chemise en maçonnerie protège la base du donjon du côté des dehors, et, entre cette chemise et la tour, est un fossé de huit mètres de largeur, entièrement dallé, dont le fond est à cinq mètres en contre-bas du seuil de la poterne. Le couloir d’entrée permet de prendre à droite une rampe aboutissant à un large escalier à vis qui dessert tous les étages. En se détournant à gauche, on arrive à des latrines B. En D est un puits très-large, qui n’a pas encore été vidé, mais qui, dans l’état actuel,