Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/63

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[donjon]
— 61 —

le point culminant est en T. Un assaillant ne pouvait songer à attaquer le donjon par les deux flancs M et N (voy. le plan fig 22).

Plan.donjon.La.Roche.Guyon.png


Il devait nécessairement diriger son attaque principale au sommet de l’angle en I ; mais là, s’il voulait escalader les remparts, il trouvait derrière les parapets les défenseurs massés sur une large plate-forme ; s’il voulait employer la sape, il rencontrait une masse énorme de rocher et de maçonnerie. En admettant qu’il pût pénétrer entre la première et la seconde enceinte, il lui était difficile de monter sur le chemin de ronde de la chemise extérieure, et il se trouvait exposé aux projectiles lancés du haut des chemins de ronde de la première et de la seconde chemise. Les mêmes difficultés se rencontraient s’il voulait percer cette seconde chemise. S’il parvenait à la franchir, il lui était impossible de se maintenir et d’agir dans l’étroit