Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/540

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[fonts]
— 538 —

méritent d’être signalés : taillés dans un bloc de pierre, ils affectent la forme d’une cuve hémisphérique à l’intérieur, et sont décorés à l’extérieur par quatre colonnettes supportant quatre têtes, entre lesquelles règne une frise de feuillages de lierre d’une bonne sculpture (5).

Fonts.baptismaux.eglise.Thouveil.png


Les quatre petits repos qui portent les têtes avaient une utilité et servaient probablement à poser le sel, l’huile et les flambeaux. En A, nous donnons le plan de cette cuve ; en B, sa coupe. Elle date du milieu du XIIIe siècle.

Les cuves baptismales du moyen âge sont autant variées par la forme que par la matière. La façon dont elles sont décorées permet de supposer qu’une grande liberté était laissée aux artistes. Ces cuves sont à pans ou