Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/456

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[flèche]
— 454 —

poinçon central est en F. Les grandes contre-fiches GH tracent la noue donnée par la rencontre des combles ; par conséquent, tout ce qui est au-dessus de ces contre-fiches est vu.

Charpente.fleche.Notre.Dame.Paris.7.png


Les contre-fiches IK sont des moises, forment arête dans la noue, en rejetant, au moyen d’un chevronnage, les eaux à droite et à gauche, et laissent voir les gradins ajourés décorés d’arcatures et surmontés, sur les quatre poteaux, de statues. D’autres contre-fiches-moises MN réunissent tout le système et s’assemblent dans le poinçon central en O. En outre, cette demi-ferme est maintenue par des moises horizontales qui serrent ensemble ses diverses pièces, empêchent toute dislocation et font de cette charpente un plan roide, immobile, ne pouvant se déformer. Le tracé AA de la fig. 17 nous donne le plan de l’enrayure au niveau P de la fig. 18 ; le tracé AAA celui de l’enrayure au niveau R, et le tracé A′ celui de l’enrayure à la base de la