Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/336

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[étai]
— 334 —

du point où la rupture est particulièrement apparente.

Etai.etresillons.png


Si la rupture du mur ou du contre-fort est en C, la tête de l’étai doit porter en D, et pour recevoir cette tête, il est prudent de relancer d’abord dans la maçonnerie un bon morceau de pierre dure afin de ne pas faire porter sur cette tête un parement friable, fatigué ou sans liaison avec le massif.

Etai.mur.et.voutes.png


Soit A, fig. 2 bis, le vieux parement, on relancera avant tout une forte boutisse B