Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/200

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[embrasure]
— 198 —

tant que l’ennemi ne mettait pas en batterie de grosses pièces d’artillerie et qu’il n’avait à sa disposition que de la mousqueterie ou de très-petites pièces.

Embrasure.chateau.Bonaguil.2.png
Embrasure.Schaffhausen.png


Cependant ces sortes d’embrasures furent encore employées pour les batteries couvertes jusque vers le commencement du XVIe siècle[1].

  1. Voy., à l’article Boulevard, fig. 5, une embrasure disposée pour un tir oblique, avec pilettes de réserve destinées à garantir les artilleurs.