Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/181

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[église]
— 179 —
Arrond. du Blanc. Ég. abb. de Fontgombaud[1], ég. de Mézières-en-Brenne.
Arrond. de la Châtre. Ég. de la Châtre[2], ég. de Gargilesse, ég. de Neuvy-Saint-Sépulcre[3], ég. de Nohant-Vic.
INDRE-ET-LOIRE. Arrond. de Tours. Ég. cathéd. de Tours[4], ég. abb. de Saint-Martin à Tours[5], ég. abb. de Saint-Julien, id.[6], ég. Saint-Denis à Amboise, ég. de Vernon.
Arrond. de Chinon. Ég. abb. de Saint-Mesme à Chinon, ég. d’Azay-le-Rideau, ég. de Candes, ég. de Langeais, ég. de Rivière.
Arrond. de Loches. Ég. Saint-Ours de Loches[7], ég. de Beaulieu, ég. de Montrésor, ég. de Preuilly.
ISÈRE. Arrond. de Grenoble. Ég. cathéd. de Grenoble.
Arrond. de Saint-Marcellin. Ég. Saint-Antoine près Saint-Marcellin, ég. de Marnans.
Arrond. de la Tour-du-Pin. Ég. de Saint-Chef[8].
Arrond. de Vienne.. Ég. Saint-André-le-Bas à Vienne, ég. Saint-Maurice, id., ég. Saint-Pierre, id.
JURA. Arrond. de Lons-le-Saunier. Ég. de Baume-les-Messieurs.
Arrond. de Dôle. Ég. de Chissey.
Arrond. de Poligny. Ég. Saint-Anatole de Salins.
  1. Grande et belle église du XIIe siècle, avec collatéral autour du chœur ; tour sur la croisée ; voûtes en berceau et voûtes d’arête ; galeries extérieures autour de l’abside. La nef a été détruite ; le chœur et le transsept seuls sont debout et occupés aujourd’hui par des trappistes.
  2. Porche avec clocher au-dessus.
  3. Église circulaire du XIe siècle, bâtie à l’imitation du Saint-Sépulcre. Nef accolée, très-ancienne, mais rebâtie au XIIe siècle (voy. Arch. de la comm. des Mon. historiques, pub. sous les ausp. de M. le ministre d’État).
  4. Chœur du XIIIe siècle, d’un beau style. Vitraux de la même époque et intacts. Façade du XVIe siècle.
  5. Il ne reste que le clocher principal de cette église célèbre.
  6. Église du XIIIe siècle, avec abside carrée. Tour sur le porche de la façade du XIe siècle. Peintures.
  7. Église dérivée des églises à coupoles, XIe et XIIe siècles, sans collatéraux. Ici les coupoles sont remplacées par des pyramides creuses (voy. Coupole, fig. 15 ; Clocher, fig. 27). Un clocher sur l’abside, l’autre sur le porche.
  8. Église composée d’une large nef avec collatéraux, d’un transsept étroit avec abside circulaire et quatre absidioles prises dans l’épaisseur du mur des bras de croix, XIIe siècle. Charpente sur la nef. L’abside et le transsept sont seuls voûtés. Peintures de la fin du XIIe siècle dans une des deux tribunes qui terminent les deux bras de croix. Les quatre travées de ces deux bras de croix sont voûtées au moyen de berceaux perpendiculaires aux murs et reposant sur des arcs doubleaux construits à la hauteur des archivoltes réunissant les piles de la nef. Clochers sur plan barlong aux extrémités du transsept sur les tribunes. Le clocher sud seul existe.