Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/162

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[église]
— 160 —

sang du Christ ; dans la main gauche, elle porte un étendard terminé par une croix. À la gauche du divin supplicié est une autre femme, assise sur un âne dont les pieds buttent dans des cordes nouées ; la femme a les jambes nues ; un voile tombe sur ses yeux ; sa main droite tient un couteau, sa main gauche des tablettes ; sur son giron repose un bouc ; son étendard est renversé. En bas de la miniature, des morts sortent de leurs tombeaux.

Statue.cathedrale.Worms.png

Bien que la sculpture de Worms date du milieu du XIIIe siècle, elle nous donne, en statuaire d’un beau style, un fragment de cette scène si complètement tracée au XIIe par Herrade de Landsberg, c’est-à-dire l’Église recueillant le sang du Sauveur assise sur les quatre évangiles. La femme portée par l’âne buttant personnifie la Synagogue : c’était traiter l’Ancien Testament avec quelque dureté.

Souvent, dans nos vitraux français, on voit de même un Christ en croix