Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/160

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[église]
— 158 —

portail méridional, qui date du XIIe siècle, deux statues de l’Église et de la Synagogue sculptées vers le milieu du XIIIe siècle. Ainsi ces représentations sculptées sur les portails des églises paraissent avoir été faites de 1210 à 1260, c’est-à-dire pendant la période particulièrement funeste aux juifs, celle où ils furent persécutés avec le plus d’énergie en Occident.

Statue.cathedrale.Strasbourg.png


La Synagogue de la cathédrale de Strasbourg que nous donnons (4) a les yeux bandés ; son étendard se brise dans sa main ; son bras gauche, pendant, laisse tomber les tables. L’Église (5) est une gracieuse figure, presque souriante, sculptée avec une finesse rare dans ce beau grès rouge des Vosges qui prend la couleur du bronze.

Cette manière de personnifier la religion chrétienne et la religion juive n’est pas la seule. Nous voyons au-dessus de la porte méridionale de la cathédrale de Worms, dans le tympan du gâble qui surmonte cette porte, une grande figure de femme couronnée, tenant un calice de la main droite comme on tient un vase dans lequel on se fait verser un liquide. Cette femme couronnée (6) est fièrement assise sur une bête ayant quatre têtes, aigle, lion, bœuf, homme ; quatre jambes, pied humain, pied fendu, patte de lion et serre d’aigle : c’est encore la Nouvelle loi. Dans le tympan de la porte qui surmonte cette statue, on voit un couronnement de la Vierge ; dans les voussures, la Nativité, l’arche de Noé, Adam et Ève, le crucifie-