Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/16

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[dallage]
— 13 —

chapelles, et ne furent pas tous exécutés à la fois. Conformément à la méthode employée dans la sculpture du moyen âge, chaque dalle, sauf quelques exceptions, inscrit un dessin complet, et l’ensemble de la composition était obtenu au moyen de la juxtaposition de ces dalles. Ainsi le dallage était travaillé et terminé à l’atelier avant la pose. Les dessins sont très-variés ; plusieurs de ces dalles, qui appartiennent à la fin de la première moitié du XIIIe siècle, représentent des guerriers à cheval, couverts seulement de l’écu et tenant un pennon à leurs armes. Quelques inscriptions se lisent encore autour des figures et indiquent que ce pavage a été fait au moyen de dons, chaque dalle ayant été donnée par le personnage représenté.

Voici (2) l’une de ces pierres gravées, autour de laquelle on lit cette inscription :

+ egidius filius fulconis de sancta aldegunde dedit istum lapidem
in honore beati audomari.
Dallage.cathedrale.Saint.Omer.png

Les fonds sont bruns ainsi que l’inscription, et les traits de la figure et du cheval sont rouges. D’autres plaques de pierre provenant de la même