Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/104

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[écailles]
— 102 —

il fallait obtenir des effets prononcés dans l’exécution de détails d’une aussi petite échelle ; aussi voyons-nous, en Picardie, par exemple, sur les pyramides qui surmontent les escaliers des deux tours de la façade de la cathédrale d’Amiens, des écailles d’un puissant relief et d’une forme évidemment destinée à produire un grand effet à distance (4).

Ecailles.cathedrale.Amiens.png


Jamais, dans l’Île-de-France, les architectes n’ont ainsi exagéré l’importance de détails qui, après tout, ne doivent pas détruire la tranquillité de surfaces planes et ne sont pas faits pour lutter avec la sculpture. Cependant parfois les écailles taillées sur les édifices de la première moitié du XIIIe siècle, dans l’Île-de-France, présentent plus de saillie à leur extrémité inférieure qu’à leur sommet ; leur forme la plus générale est celle présentée dans la fig. 5.

Ecailles.XIIIe.siecle.Ile.de.France.png


Dans ce cas, les écailles sont évidées suivant le profil A ou suivant