Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 3.djvu/476

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[clou]
— 473 —

reconnut que quand les clous étaient enfoncés directement dans le bois, pour relier des huis, et qu’ils ne portaient pas sur des bandes de fer, telles que pentures, équerres, etc.,

Clous.forges.2.png


la tête enfoncée à coups de marteau éraillait le bois ou ne le joignait pas exactement ;

Clous.forges.a.png


on posa entre cette tête et le bois une rondelle de fer battu légèrement modelée, le creux posé du côté du bois afin de faire ressort et de joindre ainsi exactement les têtes de clous aux planches, comme on place aujourd’hui des rondelles sous les écrous des boulons. Seulement les serruriers du moyen âge donnaient à ces rondelles des formes variées ; plus barbares apparemment que ceux de notre temps, ils ne pensaient pas qu’une nécessité de métier dût exclure l’art comme une superfluité inutile. À dater du XIIIe siècle, les exemples de clous munis de rondelles sont si fréquents et si variés, que nous ne pouvons que choisir quelques-uns des plus remarquables. Ces rondelles sont composées d’une petite plaque de fer battu très-mince, percée au milieu d’un trou juste assez grand pour laisser passer la tige du clou, dont le collet vient forcer la rondelle à s’appliquer sur le bois. Celle-ci ayant presque toujours sa concavité du côté du bois, il en résulte qu’en frappant sur la tête du clou pour l’enfoncer, on fait pénétrer les extrémités de la rondelle dans les fibres du bois, de manière à ne pas présenter sur la surface des planches des aspérités ou saillies de nature à écorcher les mains ou à arrêter la poussière.

La fig. 7 donne plusieurs exemples de ces clous à rondelles : le clou A provient de la porte méridionale de l’église de Schelestadt, XIIe siècle ; le clou B, en notre possession, provient d’une porte de Carcassonne, XIIIe siècle ; le clou C, d’une porte de Rouen ; le clou D, d’une porte de l’église de Flavigny (Côte-d’Or). On alla plus loin ; on mit bientôt