Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 3.djvu/459

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[cloître]
— 456 —

sur la mer par des fenêtres oblongues et très-étroites (40).

Cloitre.Mont.Saint.Michel.png


Les galeries ont été couvertes primitivement par une charpente lambrissée. L’arcature se compose de deux rangées de colonnettes se chevauchant, ainsi que l’indique le détail de l’angle du plan (41).

Cloitre.Mont.Saint.Michel.2.png


Des archivoltes en tiers-point portent sur les colonnettes, de A en B, de B en C, à l’extérieur ; de D en E, de E en F, à l’intérieur, et des arcs diagonaux très-aigus sont bandés de A en D, de A en E, de E en B, de B en F, de F en C, etc. ; les triangles laissés entre les archivoltes et les arcs diagonaux sont remplis comme des triangles de voûtes ordinaires. Il est évident que ce système de colonnettes posées en herse est plus capable de résister à la poussée ou au mouvement d’une charpente que le mode de colonnes jumelles, car les arcs diagonaux AD, AE, EB, etc., opposent une double résistance à ces poussées, étré-