Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 3.djvu/377

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[clocher]
— 374 —

indifférent dans une pareille situation ; le moindre détail prend des proportions autres que celles obtenues sur le papier ou sur l’épure géométrale, et il faut une bien longue expérience, une habitude pratique des effets pour préjuger de l’aspect perspectif d’une combinaison géométrique.

Après avoir cherché à produire des effets surprenants par des moyens compliqués, les architectes, comme il arrive toujours, s’aperçurent bientôt que les combinaisons générales les plus simples sont les plus propres à donner l’idée de la grandeur. Le clocher de la cathédrale de Senlis, qui paraît si grand, bien qu’il soit d’une dimension très-ordinaire, dont l’effet perspectif est si élégant et d’une heureuse silhouette, est, comme combinaison, d’une simplicité parfaite. L’octogone de l’étage du beffroi et les pinacles sont exactement inscrits dans le carré de la base : quatre longues baies servant d’ouïes et huit lucarnes semblables sur les huit faces de la pyramide.

Clocher.cathedrale.Senlis.2.png


La combinaison géométrique, le tracé des divers membres de ce clocher, sont indiqués dans notre fig. 65, en A, au niveau des pinacles, avec leur petite voûte d’arête, dont l’arc ogive C retombe sur une tête incrustée au-dessus de l’ouverture D ; en B, au-dessus de la pyramide, à vol d’oiseau : ce plan B fait voir la direction des arêtiers des pinacles et les pénétrations des lucarnes, avec leurs croupes, dans la pyramide de la flèche.

Nous devons laisser de côté, pour un instant, les clochers de l’Île-de-