Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 3.djvu/353

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[clocher]
— 350 —

premier étage qui expliquent ce que nous venons de dire. Nous donnons (51) l’élévation de la tour de l’église de Thaon, et (52) sa coupe[1].

Clocher.Thaon.png


C’est là, du reste, un charmant édifice. Dans notre coupe en A, on voit l’escalier qui monte du dessus de la voûte à l’étage supérieur. La pyramide est à base carrée, forme qui se retrouve beaucoup plus tard dans les clochers normands, et se compose d’assises basses posées en retraite les unes sur les autres. Elle n’est ornée à sa base et vers le milieu de ses arêtiers que par des têtes saillantes d’animaux. Quatre lucarnes, ou plutôt quatre baies carrées, l’ajourent au-dessus de la corniche. On remarquera, dans notre coupe (fig. 52), la construction des baies de l’étage supérieur. En

  1. Nous devons ce dessin à M. Ruprich Robert.