Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 3.djvu/308

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[clocher]
— 305 —

plus habile que celui du clocher de Périgueux, a compris déjà qu’il devait charger les quatre angles de la base carrée par des pinacles, pour donner une résistance plus grande à ces angles.

Clocher.Saintes.png

Il peut paraître étrange que l’on ait décoré les cônes en pierre d’écailles retournées, car au premier abord il semblerait plus convenable, afin de faciliter l’écoulement des eaux pluviales, de placer les écailles dans leur sens naturel, comme des tuiles ; mais lorsqu’on examine de près la construction de ces cônes en pierre, on comprend parfaitement pourquoi les constructeurs ont adopté cette singulière disposition. C’est que