Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 3.djvu/280

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[clef]
— 277 —

les clochers centrals des églises sont, à dater du XIIIe siècle, presque toujours munies de clefs d’un grand diamètre,

Clef.voute.eglise.abbatiale.Vezelay.2.png


percées d’un trou large pour le passage des cloches ; mais ces clefs sont décrites au mot Œil.

Clef.voute.eglise.abbatiale.Vezelay.3.png

Sous les charpentes lambrissées construites pendant les XIVe, XVe et XVIe siècles, au point de la rencontre de la tête des poinçons avec les courbes et l’entretoise supérieure, on attache des clefs sculptées sur bois, formant comme un épanouissement de feuillages et d’ornements qui masque les assemblages des pièces de charpente au-dessus du chapiteau de ces poinçons. Ces clefs ne sont qu’un ornement sans utilité réelle, une bague découpée à la tête du poinçon ; elles produisent un bon effet et contribuent à meubler ces lambris en berceau, d’un aspect assez pauvre. Quelquefois même des clefs de bois découpé et sculpté sont posées à la rencontre des filières ou pannes longitudinales avec les courbes divisant les lambris et servant de couvre-joints.

Nous reproduisons (25) une clef de tête de poinçon, et (26) une clef masquant la rencontre d’une filière avec une courbe. Ces dernières clefs sont très-fréquentes dans les charpentes anglo-normandes du XVe siècle,