Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 1.djvu/67

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[arc]
— 48 —

rangs de claveaux, celui intérieur simple, tout en adoptant l’arc en tiers-point (cathédrale d’Autun) (14). Mais alors les ornements disparaissent peu à peu des archivoltes des nefs et sont remplacés par des moulures plus ou moins compliquées. En Normandie, on voit les bâtons rompus, les dents de scie, persister dans les archivoltes jusque pendant le XIIIe siècle.

Archivoltes.detail.claveaux.png

En Bourgogne et dans le Mâconnais, parfois aussi les billettes, les pointes de diamant, les rosaces, les besants ; en Provence, les oves, les rinceaux, les denticules, tous ornements empruntés à l’antiquité. L’intrados de l’arc intérieur commence à recevoir des moulures très-accentuées pendant le XIIIe siècle ; ces moulures, en se développant successivement, finissent par faire perdre aux claveaux des arcs cet aspect rectangulaire dans leur coupe qu’ils avaient conservé jusqu’alors.

Archivoltes.XIIIe.siècle.png

Nous donnons ici les transformations que subissent les archivoltes des nefs de 1200 à 1500 : Cathédrale de Paris, Saint-Pierre de Chartres, etc. (15), 1200 à 1230 ; cathédrale de Tours (16), 1220 à 1240 ; cathédrale de Nevers (17), 1230 à 1250. Dans ce cas le cintre en charpente nécessaire à la pose du rang intérieur des claveaux doit être double. Autres exemples de la même époque (18 et 19), avec arc extérieur saillant sur le nu du parement, Saint-Père-sous-Vézelay, 1240 à