Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 1.djvu/66

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[arc]
— 47 —

ornements qui décorent les seconds arcs varient suivant les provinces ; ils sont presque toujours empruntés aux formes géométriques dans la Normandie, aux traditions antiques dans la Bourgogne (11) (nef de l’église abbatiale de Vézelay), dans le Mâconnais, le Lyonnais et la Provence.

Archivoltes.XIe.siecle.2.png


C’est surtout pendant le XIIe siècle que les archivoltes se couvrent d’ornements; toutefois l’arc intérieur reste encore simple ou seulement refouillé aux arêtes par un boudin inscrit dans l’épannelage carré du claveau, pour ne pas gêner la pose sur le cintre en charpente (12) (nef de la cathédrale de Bayeux).

Archivolte.cathedrale.Bayeux.png


Les rangs de claveaux se multiplient et arrivent jusqu’à trois. L’Île-de-France est avare d’ornements dans ses archivoltes et prodigue les moulures (13), tandis que le centre de la France reste fidèle à la tradition, conserve longtemps et jusque vers le commencement du XIIIe siècle ses deux