Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 1.djvu/26

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[abs]
— 7 —

une grande importance ; il en est de même dans le chœur de l’église de Saint-Martin-des-Champs, à Paris (7).

Choeur.Saint.Martin.des.Champs.Paris.png

Ce plan présente une particularité, c’est cette travée plus large percée dans l’axe du chœur, et cette grande chapelle centrale. Ici comme à Saint-Denis, comme dans les églises de Saint-Remy de Reims, et de Vézelay (8), constructions élevées pendant le XIIe siècle ou les premières années du XIIIe, on remarque une disposition de chapelles qui semble appartenir aux églises abbatiales. Ces chapelles sont largement ouvertes sur le bas-côté, peu profondes, et sont en communication entre elles par une sorte de double bas-côté étroit, qui produit en exécution un grand effet.

Choeur.eglise.Vezelay.png
Chevet.cathedrale.Amiens.png

C’est pendant le cours du XIIIe siècle que les chapelles absidales prennent tout leur développement. Les chevets des cathédrales de Reims, d’Amiens (9) et de Beauvais, élevés de 1230 à 1270 nous en ont laissé de remarquables exemples.

C’est alors que la chapelle absidale, placée dans l’axe de l’église et dédiée à la sainte-Vierge,