Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 1.djvu/194

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[arc]
— 175 —

demi-berceau sur les galeries, interdisait aux constructeurs la faculté d’ouvrir des fenêtres prenant des jours directs au-dessous de la voûte centrale. Les nefs de ces églises ne sont éclairées que par les fenêtres des bas côtés ou par les jours ouverts à la base du triforium ; elles sont obscures, et ne pouvaient convenir à des contrées où le soleil est souvent caché, où le ciel est sombre.

Coupe2.nef.eglise.ND.du.port.Clermont.Ferrand.png

Dans le Poitou, dans une partie des provinces de l’ouest et dans quelques localités du midi, on avait adopté au XIe siècle un autre mode de construire les églises et de les voûter ; les bas côtés étaient élevés jusqu’à la hauteur de la nef, et de petites voûtes d’arêtes ou en berceau élevées sur ces bas côtés contre-buttaient le berceau central. L’église abbatiale de