Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 1.djvu/190

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[arc]
— 171 —

l’ancienne basilique latine modifiés à la fin du Xe siècle par la construction d’une coupole derrière le narthex, et d’un clocher posé à cheval sur les travées de l’ancienne nef. L’église de Saint-Front se trouvait alors posséder un avant-porche (le narthex primitif), un second porche voûté, le vestibule sous le clocher, et enfin le corps principal de la construction couvert par cinq coupoles posées sur de larges arcs-doubleaux et sur pendentifs (5).

Coupe.eglise.Saint.Front.Perigueux.png

Ici les coupoles et les arcs-doubleaux ne sont pas tracés comme à Saint-Marc de Venise, suivant une courbe plein cintre, mais présentent des arcs brisés, des formes ogivales, bien qu’alors en France l’arc en tiers-point ne fût pas adopté ; mais les constructeurs de Saint-Front, fort peu familiers avec ce système de voûtes,

Plan.eglise.Fontevrault.png

ont certainement recherché l’arc brisé afin d’obtenir une plus grande résistance et une poussée moins puissante (V. Construction, Coupole). Cette importation de la coupole sur pendentifs ne s’applique pas seulement à l’église de Saint-Front et à celle de la cité de Périgueux. Pendant les XIe et XIIe siècles on construit dans l’Aquitaine une grande quantité d’églises à coupoles ; les églises de Souliac, de Cahors, d’Angoulême, de Trémolac, de Saint-Avit-Senieur, de Salignac, de Saint-Émilion, de Saint-Hilaire de Poitiers, de Fontevrault, du Puy en Vélay, et beaucoup d’autres encore, possèdent des coupoles élevées sur pendentifs. Mais l’église de Saint-Front présente seule un plan copié sur celui de Saint-Marc. Les autres édifices que nous venons de citer conservent le plan latin avec ou sans transsepts et presque toujours sans bas côtés. Nous donnons ici le plan de la belle église abbatiale de Fontevrault (6) qui date du XIIe siècle, et qui possède une série de quatre coupoles sur pendentifs dans sa nef, disposées et contre-buttées ainsi que celles de la cathédrale d’Angoulême, avec beau-