Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 1.djvu/111

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[arc]
— 92 —

détails de leur ornementation au XIIIe siècle, tandis que leurs arcs sont franchement plein cintre (4).

Arcature.eglise.abbatiale.Vezelay.png


En Bourgogne l’arc plein cintre persiste même dans les arcatures jusque vers le milieu du XIIIe siècle.

Arcature.eglise.Saint.Jean.Chalons.sur.Marne.png

La petite église de Notre-Dame de Dijon, dont la construction est postérieure à l’église de l’abbaye de Vézelay, laisse encore voir dans les soubassements de ses chapelles du transsept, de belles arcatures plein cintre sur des chapiteaux qui n’ont plus rien de l’ornementation romane. La courbe en tiers-point ne s’applique aux archivoltes des arcatures que vers 1230, l’arc trilobé sert de transition, on le voit employé dans le transsept nord de l’église Saint-Jean de Châlons-sur-Marne (5), dont la partie inférieure date de 1220 à 1230 ; dans les travées encore existantes des bas côtés de la cathédrale d’Amiens, même