Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 1.djvu/104

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[arc]
— 85 —

extrémités des linteaux (76), quelquefois aussi au-dessus des linteaux on voit une clef posée dans l’assise qui les surmonte et qui forme ainsi une plate-bande appareillée reportant le poids des murs sur les deux pieds-droits (77).

Arc.decharge.sur.porte.png
Arc.decharge.sur.porte.2.png


Un vide est laissé alors entre l’intrados de la clef et le linteau pour éviter la charge de cette clef en cas de mouvement dans les constructions. Des arcs de décharge sont posés au-dessus des ébrasements intérieurs des portes et des fenêtres dans presque tous les édifices civils du moyen âge.

Arc.decharge.chateau.Polignac.png

Ces arcs sont plein cintre (78) (château de Polignac, Haute-Loire, XIe siècle), rarement en tiers-point, et le plus souvent bombés seulement pour prendre moins de hauteur sous les planchers (voy. Fenêtre). Pendant la période ogivale, les constructeurs ont à franchir de grands espaces vides, ils cherchent sans cesse à diminuer à rez-de-chaussée les points d’appui, afin de laisser le plus de place possible à la foule, de ne pas gêner la vue ; ce principe les conduit à établir une partie des constructions supérieures en porte-à-faux ; si dans le travers des nefs ils établissent des arcs-boutants au-dessus des bas côtés, pour reporter la poussée des grandes voûtes à l’extérieur,

Arc.decharge.cathedrale.Amiens.png

il faut, dans le sens de la longueur, qu’ils évitent de faire peser les murs des galeries en porte-à-faux sur les voûtes de ces bas côtés, trop légères pour porter la charge d’un mur si mince qu’il soit. Dès lors, pour éviter le fâcheux effet de ce poids sur des voûtes, des arcs de décharge ont été ménagés dans l’épaisseur des murs de fond des galeries au premier étage. Ces arcs reportent la charge de ces murs sur les sommiers des arcs-doubleaux des bas côtés (voy. Construction, Triforium, Galerie). On trouve des arcs de décharge en tiers-point, dans les galeries hautes de Notre-Dame de Paris, dans le triforium des nefs des cathédrales d’Amiens (79),