Page:Viollet-le-Duc - Description du château de Coucy.djvu/30

Cette page a été validée par deux contributeurs.


sition du château de Coucy, vouloir donner à ce domaine une nouvelle splendeur.

Louis II, duc d’Orléans, en montant sur le trône en 1498 sous le nom de Louis XII, réunit la terre de Coucy au domaine royal ; elle devint l’apanage de sa fille Claude de France, qui épousa François, duc d’Angoulême, lequel à son tour devint roi de France sous le nom de François 1er. Coucy rentra une seconde fois ainsi dans le domaine royal. François 1er fit faire quelques travaux dans les bâtiments qui surmontaient la porte d’entrée du château ; il n’en reste aucune trace. Depuis, Coucy devint l’apanage des ducs d’Orléans : le frère de Louis XIV était sire de Coucy, et son dernier seigneur fut Louis-Philippe d’Orléans, dit Égalité.

Aujourd’hui le château de Coucy, avec le petit bois qui l’entoure, fait partie du domaine de l’État. Depuis 1856, des travaux de consolidation et de déblayement y ont été entrepris sous la direction de la Commission des monuments historiques. Ces travaux devenaient urgents ; car le grand donjon, lézardé par les explosions des mines de Metezeau, abandonné depuis lors à toutes les intempéries, menaçait de s’écrouler en grande partie. Le gouvernement n’a pas voulu qu’une aussi belle ruine, qui rappelle de si grands souvenirs et dont l’aspect est encore si imposant, ne fût pas conservée. Des crédits assez importants ont été accordés pour reprendre les lézardes principales du donjon, pour le chaîner provisoirement au moyen de deux cercles de fer et pour le couvrir. Les fouilles entreprises ont déjà fait retrouver des débris intéressants : le fond dallé du fossé du donjon, la petite poterne inférieure et les soubassements intérieurs des grandes salles des Preux et des Preuses. Les habitants de Coucy ne peuvent plus venir arracher les pierres du château,