Page:Villey - Éléments de thermodynamique cinétique.djvu/9

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
VII
PRÉFACE.


l’exposer sous l’aspect d’une mécanique moléculaire, au lieu de la rattacher à des principes « macroscopiques » regardés comme des résultats d’expériences généralisés, indépendants de toute notion sur la constitution de la matière ? L’affirmative peut fort bien se défendre ; cependant, la plupart des ouvrages sont restés fidèles à ce que l’on peut appeler la thermodynamique classique, où les principes et leurs conséquences sont exposés sans introduire aucune donnée sur la constitution de la matière. Je pense, pour ma part, que ce mode d’exposition est le meilleur lorsque l’on s’adresse à des personnes pour qui la thermodynamique est une chose nouvelle.

Il reste cependant fort intéressant de montrer que l’on peut arriver directement aux principes de la thermodynamique en partant de la notion moléculaire et d’une idée préconçue sur la nature « cinétique » de la chaleur. C’est cet exposé de la thermodynamique sur une base moléculaire et cinétique que M. Villey présente dans ce fascicule sous une forme claire et originale. J’ai eu plaisir à y constater que M. Villey pense, comme moi, que le mode d’exposition « classique » est encore le meilleur pour des débutants ; mais une fois que les principes et leurs conséquences ont été bien compris, l’exposé du point de vue moléculaire peut être fort utile : Les lecteurs déjà familiarisés avec la thermodynamique pure trouveront profit à la lecture de ce petit livre.


Ch. FABRY.


----