Page:Vigny - Journal d’un poète, éd. Ratisbonne, 1867.djvu/98

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

avoir des députés abstraits, députés de la France, et d’autres députés des Français.

―――

Les acteurs sont bien heureux, ils ont une gloire sans responsabilité.

―――

LE BEAU. — La majorité des publics grossiers, en France, cherche dans les arts l’amusant et jamais le beau. De là les succès de la médiocrité.

―――

DAPHNÉ. — Prouver qu’une âme contemplative comme celle de Julien, quand elle daigne donner quelques-unes de ses idées à l’action, la domine et l’agrandit ; tandis qu’une âme active comme celle de X… quand elle veut s’élever à la contemplation poétique ou philosophique, ne s’y peut guinder [1]

  1. Alfred de Vigny a porté longtemps l’idée d’un roman et même d’un drame dont Julien dit l’Apostal eût éte le héros, Daphné l’héroïne. Et c’est sous cette rubrique du nom de Daphné qu’il inscrivait tout ce qui avait trait à cette idée. (L. R.)