Page:Vigny - Journal d’un poète, éd. Ratisbonne, 1867.djvu/35

Cette page a été validée par deux contributeurs.


JOURNAL D’UN POËTE


____



1824


le combat intellectuel. — Dieu a jeté — c’est ma croyance — la terre au milieu de l’air et de même l’homme au milieu de la destinée. La destinée l’enveloppe et l’emporte vers le but toujours voilé. — Le vulgaire est entraîné, les grands caractères sont ceux qui luttent. — Il y en a peu qui aient combattu toute leur vie ; lorsqu’ils se sont laissé emporter par le courant, ces nageurs ont été noyés. — Ainsi, Bonaparte s’affaiblissait en Russie, il était malade et ne luttait plus, la destinée l’a submergé. — Caton fut son maître jusqu’à la fin. — Le fort fait ses événements, le faible subit ceux que la destinée lui impose. — Une distraction entraîne sa perte quelquefois, il faut qu’il surveille toujours sa vie : rare qualité.


____