Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyages et aventures du capitaine Hatteras.djvu/58

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



— Je le crois comme vous, Johnson ; mais la difficulté sera de s’élever jusqu’à cette baie Melville ! voyez comme les glaces nous entourent de toutes parts ! c’est à peine si elles laissent passage au Forward. Tenez, examinez cette plaine immense !

'The English at the Noth Pole' by Riou and Montaut 038.jpg

— Dans notre langage de baleiniers, monsieur Clawbonny, nous appelons cela un ice-field, c’est-à-dire une surface continue de glace dont on n’aperçoit pas les limites.

— Et de ce côté, ce champ brisé, ces longues pièces plus ou moins réunies par leurs bords ?

— Ceci est un pack ; s’il a une forme circulaire, nous l’appelons palch, et stream, quand cette forme est allongée.