Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyages et aventures du capitaine Hatteras.djvu/419

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


un espace d’océan indéterminé ? Comment planter en pleins flots le pavillon de son pays ? Comment prendre possession au nom de Sa Gracieuse Majesté d’une partie de l’élément liquide ?

Aussi, l’œil fixe, Hatteras, sa boussole à la main, dévorait le nord de ses regards.


'The Field of Ice' by Riou and Montaut 103.jpg


Rien, d’ailleurs, ne limitait l’étendue du bassin polaire jusqu’à la ligne de l’horizon ; il s’en allait au loin se confondre avec le ciel pur de ces zones. Quelques montagnes de glace, fuyant au large, semblaient laisser passage à ces hardis navigateurs.

L’aspect de cette région offrait de singuliers caractères d’étrangeté. Cette impression tenait-elle à la disposition d’esprit de voyageurs très-émus et supra-nerveux ? Il est difficile de se prononcer. Cependant le docteur, dans ses notes