Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyages et aventures du capitaine Hatteras.djvu/399

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ils eussent voyagé la nuit, pour éviter cet inconvénient ; mais alors la nuit manquait. La neige tendait heureusement à se dissoudre et perdait beaucoup de son éclat, lorsqu’elle était sur le point de se résoudre en eau.

'The Field of Ice' by Riou and Montaut 088.jpg

La température s’éleva, le 28 juin, à quarante-cinq degrés au-dessus de zéro (+7° centig.) ; cette hausse du thermomètre fut accompagnée d’une pluie abondante, que les voyageurs reçurent stoïquement, avec plaisir même ; elle venait accélérer la décomposition des neiges ; il fallut reprendre les mocassins de peau de daim, et changer le mode de glissage du traîneau. La marche fut retardée sans doute ; mais, en l’absence d’obstacles sérieux, on avançait toujours.

'The Field of Ice' by Riou and Montaut 089.jpg

Quelquefois le docteur ramassait sur son chemin des pierres arrondies ou plates, à la façon des galets usés par le remous des vagues, et alors il se croyait