Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyages et aventures du capitaine Hatteras.djvu/346

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



C’était le docteur, en effet, qui, emporté par sa masse, vint rouler au milieu de la chambre.

« Bonjour, mes braves amis, » dit-il en se relevant lestement.

Ses compagnons demeurèrent stupéfaits ; mais à la stupéfaction succéda la joie ; chacun voulut serrer le digne homme dans ses bras ; Hatteras, très-ému, le retint longtemps sur sa poitrine. Le docteur lui répondit par une chaleureuse poignée de main.

'The Field of Ice' by Riou and Montaut 053.jpg

« Comment, vous, monsieur Clawbonny ! dit le maître d’équipage.

— Moi, mon vieux Johnson, et j’étais plus inquiet de votre sort que vous n’avez pu l’être du mien.

— Mais comment avez-vous su que nous étions assaillis par une bande d’ours ?