Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyages et aventures du capitaine Hatteras.djvu/311

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





CHAPITRE IX. — LE FROID ET LE CHAUD.


Hatteras et Johnson attendaient les trois chasseurs avec une certaine inquiétude. Ceux-ci furent enchantés de retrouver un abri chaud et commode. La température, avec le soir, s’était singulièrement abaissée, et le thermomètre placé à l’extérieur marquait vingt-trois degrés au-dessous de zéro (-31° centig.).

'The Field of Ice' by Riou and Montaut 032.jpg

Les arrivants, exténués de fatigue et presque gelés, n’en pouvaient plus ; les poêles heureusement marchaient bien ; le fourneau n’attendait plus que les produits de la chasse ; le docteur se transforma en cuisinier et fit griller quelques