Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyages et aventures du capitaine Hatteras.djvu/239

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



— Courons ! » s’écria Hatteras en devançant ses compagnons.

Ceux-ci, abandonnant le traîneau à la garde de Duk, s’élancèrent rapidement sur les traces du capitaine.

Une heure après, ils arrivaient en vue du navire. Spectacle horrible ! le brick brûlait au milieu des glaces qui se fondaient autour de lui ; les flammes enveloppaient sa coque, et la brise du sud rapportait à l’oreille d’Hatteras des craquements inaccoutumés.

'The English at the Noth Pole' by Riou and Montaut 134.jpg

À cinq cents pas, un homme levait les bras avec désespoir ; il restait là, impuissant, en face de cet incendie qui tordait le Forward dans ses flammes.

Cet homme était seul, et cet homme, c’était le vieux Johnson.

Hatteras courut à lui.