Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyages et aventures du capitaine Hatteras.djvu/21

Cette page a été validée par deux contributeurs.
11
LES ANGLAIS AU POLE NORD

nécessaire dans les navigations australes et boréales. Shandon avait sans doute reçu avis de soigner particulièrement cette partie de la cargaison, car il s’en préoccupa fort, non moins que de la pharmacie de voyage.

'The English at the Noth Pole' by Riou and Montaut 007.jpg

Si les armes ne furent pas nombreuses à bord, ce qui pouvait rassurer les esprits timides, la soute aux poudres regorgeait, détail de nature à effrayer. L’unique canon du gaillard d’avant ne pouvait avoir la prétention d’absorber cet approvisionnement. Cela donnait à penser. Il y avait également des scies gigantesques et des engins puissants, tels que leviers, masses de plomb, scies à main, haches énormes, etc., sans compter une recommandable quantité de blasting-cylinders[1], dont l’explosion eût suffi à faire sauter la douane de Liverpool. Tout cela était étrange, sinon effrayant, sans parler des fusées, signaux, artifices et fanaux de mille espèces.

Les nombreux spectateurs des quais de New Prince’s Docks admiraient encore une longue baleinière en acajou, une pirogue de fer-blanc recouverte de guttapercha, et un certain nombre de halkett-boats, sortes de manteaux en caoutchouc, que l’on pouvait transformer en canots en soufflant dans leur doublure. Chacun se sentait de plus en plus intrigué, et même ému, car avec la marée descendante le Forward allait bientôt partir pour sa mystérieuse destination.





CHAPITRE II. — UNE LETTRE INATTENDUE.


Voici le texte de la lettre reçue par Richard Shandon huit mois auparavant :

« Aberdeen, 2 août 1859.
« Monsieur Richard Shandon,
« Liverpool.
« Monsieur,

« La présente a pour but de vous donner avis d’une remise de seize mille livres sterling[2] qui a été faite entre les mains de MM. Marcuart et C°, banquiers à Liverpool. Ci-joint une série de mandats signés de moi, qui vous permettront de disposer sur lesdits MM. Marcuart, jusqu’à concurrence des seize mille livres susmentionnées.

  1. Sortes de pétards.
  2. 400,000 francs.