Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyages et aventures du capitaine Hatteras.djvu/168

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


plus généralement désignée. Voilà d’où vient cette double appellation : en même temps que l’Anglais Penny lui donnait le nom de Prince-Albert, le commandant de la Rescue, le lieutenant de Haven, la nommait terre Grinnel, en l’honneur du négociant américain qui avait fait à New-York les frais de son expédition.

Le brick, en suivant ses contours, éprouva une série de difficultés inouïes, naviguant tantôt à la voile, tantôt à la vapeur. Le 18 août, on releva le mont Britannia à peine visible dans la brume, et le Forward jeta l’ancre le lendemain dans la baie de Northumberland. Il se trouvait cerné de toutes parts.

'The English at the Noth Pole' by Riou and Montaut 096.jpg




CHAPITRE XXIII. — L’ASSAUT DES GLAÇONS.


Hatteras, après avoir présidé au mouillage du navire, rentra dans sa cabine, prit sa carte et la pointa avec soin ; il se trouvait par 76°57’ de latitude et 99°20’ de longitude, c’est-à-dire à trois minutes seulement du soixante-dix-septième parallèle. Ce fut à cet endroit même que sir Edward Belcher passa son premier hivernage sur le Pionnier et l’Assistance. C’est de ce point qu’il organisa ses excursions en traîneau et en bateau ; il découvrit l’île de la Table, les Cornouailles septentrionales, l’archipel Victoria et le canal Belcher. Parvenu au-delà du soixante-dix-huitième degré, il vit la côte s’incliner vers le sud-est. Elle semblait devoir se relier au détroit de Jones, dont l’entrée donne sur la baie de