Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyage au centre de la Terre.djvu/169

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Le rêve d’Axel.

— Aveugle !

— Non seulement aveugle, mais l’organe de la vue lui manque absolument. »

Je regarde. Rien n’est plus vrai. Mais ce peut être un cas particulier. La ligne est donc amorcée de nouveau et rejetée à la mer. Cet océan, à coup sûr, est fort poissonneux, car en deux heures nous prenons une grande quantité de Pterychtis, ainsi que des poissons appartenant à une famille également éteinte, les Dipterides, mais dont mon oncle ne peut reconnaître le genre. Tous sont dépourvus de l’organe de la vue. Cette pêche inespérée renouvelle avantageusement nos provisions.