Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Un capitaine de quinze ans, Hetzel, 1878.djvu/102

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
92
un capitaine de quinze ans.

le sentiment de vision, et il tomba dans une véritable somnolence anesthésique.

Non seulement il ne voyait plus, mais on l’eût touché ou pincé fortement, qu’il n’aurait probablement rien senti.

Il ne vit donc pas une ombre qui se glissait sur le pont. C’était Negoro.

Arrivé à l’arrière, le maître-coq plaça sous l’habitacle un objet assez pesant qu’il tenait à la main.

Puis, après avoir observé un instant le cadran lumineux de la boussole, il se retira sans avoir été vu.

Si, le lendemain, Dick Sand eût aperçu cet objet placé par Negoro sous l’habitacle, il se fût empressé de le retirer.

En effet, c’était un morceau de fer, dont l’influence venait d’altérer les indications du compas. L’aiguille aimantée avait été déviée, et au lieu de marquer le nord magnétique, qui diffère un peu du nord du monde, elle marquait le nord-est. C’était donc une déviation de quatre quarts, autrement dit d’un demi-angle droit.

Tom, presque aussitôt, était revenu de son assoupissement. Ses yeux se portèrent sur le compas… Il crut, il dut croire que le Pilgrim n’était pas en bonne direction.

Il donna donc un coup de barre, afin de remettre le cap du navire à l’est… Il le pensait, du moins.

Mais, avec la déviation de l’aiguille, qu’il ne pouvait soupçonner, ce cap, modifié de quatre quarts, fut le sud-est.

Et ainsi, pendant que, sous l’action d’un vent favorable, le Pilgrim était censé suivre la direction voulue, il marchait avec une erreur de quarante-cinq degrés dans sa route !


CHAPITRE XI

tempête


Pendant la semaine qui suivit cet événement, du 14 février au 21, aucun incident ne se produisit à bord. Le vent de nord-ouest fraîchissait peu à peu, et le Pilgrim filait rapidement, à raison de cent soixante milles en moyenne par