Page:Verne - Les Frères Kip (partie 1).djvu/66

Cette page a été validée par deux contributeurs.

60
les frères kip.

cution avant le lever du soleil, car, sans eux, la partie était trop inégale !…

Lorsque Flig Balt eut été prévenu, on se figure aisément ce que fut sa colère. Vin Mod ne le calma pas sans peine, et lui aussi vouait à la potence ces misérables ivrognes !… Mais enfin, rien n’était perdu… Ce qui ne pouvait se faire cette nuit se ferait la nuit prochaine… On veillerait sur Kyle et Sexton… On les empêcherait de boire… Dans tous les cas, Flig Balt se garderait bien de les dénoncer au capitaine, ni pour la soûlerie, ni pour le vol de la bouteille… M. Gibson les enverrait à fond de cale jusqu’à l’arrivée du brick à Wellington, les remettrait entre les mains des autorités maritimes et débarquerait peut-être par surcroît Len Cannon et Kyle, ainsi que le fit observer Vin Mod… C’était parler sagement. D’autre part, les matelots ne se dénoncent pas entre eux. Ni Hobbes, ni Wickley, ni Burnes, ni même le mousse ne parleraient, et le capitaine n’aurait point à intervenir.

La nuit s’écoula, et la tranquillité ne fut point troublée à bord du James-Cook.

Lorsque Harry Gibson monta de grand matin sur le pont, il constata que les hommes de quart étaient à leur poste, et le brick en bonne direction par le travers de Christ-