Page:Verne - Les Frères Kip (partie 1).djvu/278

Cette page a été validée par deux contributeurs.

272
les frères kip.


Le principal agent germanique, M. Hamburg, qui remplit les fonctions de gouverneur de l’archipel de Bismarck, avait de fréquents rapports avec M. Zieger. Il était à la tête d’une des plus importantes factoreries de ce groupe, et sa maison devait livrer au James-Cook les cent cinquante tonnes de coprah. Ce stock serait mis à bord en quarante-huit heures. Le séjour à Kerawara n’aurait donc qu’une très courte durée.

Pendant que l’équipage, sous la surveillance du capitaine, s’occupait de cette opération, M. Hawkins, Nat Gibson, les frères Kip, eurent tout le loisir de visiter l’îlot.

C’est, à vrai dire, une vaste forêt où se rencontrent les diverses essences de la Nouvelle-Irlande. Des collines, dont la plus haute mesure de sept à huit cents pieds, la dominent. Ce chef-lieu de l’archipel comptait alors un millier d’habitants, dont le quart était européen et le reste d’origine mélanésienne. Ces indigènes ne sont pas absolument sédentaires. Pour la plupart, établis sur l’île d’York ou les îlots voisins, ils viennent à Kerawara suivant leurs affaires. Les canaux de ce petit groupe, sans cesse sillonnés par leurs pirogues remarquablement construites, présentent une grande animation.

M. Hamburg put donner d’intéressants