Page:Verne - Les Frères Kip (partie 1).djvu/135

Cette page a été validée par deux contributeurs.

129
en vue de l’île norfolk.


'The Kip Brothers' by George Roux 11.jpg


Le capitaine et l’armateur prêtèrent grande attention au récit du jeune homme. Ils n’ignoraient pas que, depuis l’abandon de l’île comme lieu de détention, elle devait être déserte, et les indigènes des archipels voisins, Au straliens, Maoris ou Papouas, n’avaient jamais eu la pensée de s’y fixer.

« Il est possible, toutefois, que des pêcheurs soient sur ces parages, fit remarquer Flig Balt, qui prenait part à la conversation.