Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Le Château des Carpathes.djvu/221

Cette page a été validée par deux contributeurs.



« Eh bien ! ne l’avais-je pas dit ?… Des génies dans le burg !… Est-ce qu’il existe des génies ! »

Mais personne ne l’écoute, et on le prie même de se taire, lorsque ses railleries dépassent la mesure.

Du reste, le magister Hermod n’a pas cessé de baser ses leçons sur l’étude des légendes transylvaines. Longtemps encore, la jeune génération du village de Werst croira que les esprits de l’autre monde hantent les ruines du château des Carpathes.



fin du chateau des carpathes